Vintage: sous merde



Jeudi 21 juin 2007

Le bareback, c’est un terme anglo-saxon qui signifie « monter à cru » en clair avoir des rapports sexuels sans protection. J'avais bien sur entendu parler de cette pratique parmi les gays masculins mais j'étais loin d'imaginer l'univers mordoré que j'allais découvrir..
Tout commence par une mise en garde à l'entrée du site ou le webmaster nous explique que le bareback c'est avant tout risquer sa vie et que les causes d'un tel comportement sont plus à chercher dans l'estime de soi que dans le sexuel.
Justement, c'est au croisement de l'estime de soi et de la responsabilisation que je fais la connaissance de "sous-merde" un pseudonyme parmi d'autres mais qui retient tout de suite mon attention, puisqu'il cristallise à lui seul toute la colère, l'émotion et l'incompréhension que je ressens à ce moment la.
"Sous-merde" ne fait pas l'amour ni même ne baise ; il se fait remplir au jus ou féconder. Sida is disco dixit Erik Rémès. Notez la métaphore avec la procréation, le mot fécondation est lâché, l'enfant sida est la.
Le pompon c'est quand même le livre d'or, ou les uns vantent la beauté, la gentillesse, le coup de reins des autres et vice et versa, à fond les robinets jusqu'à la dernière goutte.
Mes chers contemporains, puissiez vous un jour amorcer l'ébauche d'une remise en cause annonciatrice de changements.
Publié le lundi 18 septembre 2006

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Adresse email : slacker2006@hotmail.fr
En voyant mon adresse email, vous allez peut-être croire que je suis un adepte
d'une quelconque pratique sexuelle tout comme celle décrite par notre fils de de
la République. Mais non, je vous rassure. Belle plume monsieur, je vous
encourage à nous faire part de vos états d'âme régulièrement.

Comité Anti Bareback a dit…

Très cher Fils de la République, je suis tout à fait de votre avis!!! Ce genre pratique est purement et simplement scandaleuse...

Faut-il encore rappeler que l'épidémie reste très dense en France (et surtout chez les "pd")? Faut-il rappeler que chaque nuit, un gay est contaminé toute les heures? Que 40000 personnes seraient contaminées en France sans le savoir? que la trithérapie représente au minimum 6 cachets par jour! avec des prises régulieres!(Donc fini les grasses mat).......

Bref.... non seulement le Bareback est nuisible pour tous mais en plus cette méthode ne fait que redonner de la force au virus!

Soliman a dit…

Pourquoi ne donnes-tu pas l’adresse de ce merveilleux site ? Même si je suis à mille lieux de cette pratique, j’ai du mal à la condamner car je la vois comme une forme de suicide à retardement, au même titre que le tabagisme, l’alcoolisme, l’imprudence au volant, ou plutôt la roulette russe. Elle est donc plus à plaindre qu’à blâmer. Du reste, chaque partenaire est parfaitement au courant de ce qu’il fait, et, après tout, chacun est libre de son corps. Mais cette question me renvoie personnellement à mon interrogation du moment des liens entre sexe et amour, dont je conclus de plus en plus qu’ils sont contraires à l'intérêt de la personne lorsqu’ils sont dissociés… J’imagine que la sous-merde est tombée si bas parce qu’elle ne s’aime pas et qu’elle n’est pas aimée comme elle le voudrait. Elle en est réduit à singer ce qui pour elle représente le summum de l’amour entre deux personnes, à savoir la fécondation. Mais au lieu d’un enfant, c’est la mort qu’elle attend à terme. Le bareback est une pratique sexuelle extrême mais je considère que l’infidélité ou la fornication sont, à un degré moindre, de la même nature, c’est-à-dire une négation de soi comme être aimant et être aimé. C’est vrai, vivre à plein un bonheur sentimental peut être par moment angoissant, pour diverses raisons, et la tentation est là de le jeter par-dessus bord. Mais, au total, pour moi, si le bonheur doit exister, c’est seulement dans une relation sentimentale et sexuelle entière et exclusive, ce qui n’empêche pas une vie sexuelle débridée… à deux. Sagesse née de l’âge ou lubie névrotique ?

Lebguy of 92 a dit…

BEN déjà, t'es allé faire quoi sur un site de bareback? fantasme? curiosité? de quoi je me méle? :o)

Je ne te connaissais pas de tels talents cher ami.

Il est clair que je visiterai réguliérement ton site.

adrien a dit…

Fort bien dit tout ça fils de la République ...
Mais il s'agit là d'un site perso... Il n'y a pas grand chose à faire...Ne faudrait il pas plutôt s'indigner des productions porno comme CAZZO qui prôn le safe sexe en Allemagne et qui met en avant dans leurs films des acteurs ayant des sites persos ouvertement bareback (Nicolas Torri et David Castan dans Berlin Privat 8 et Men Factory) ou le magazine ILLICO qui annonce et chronique ce genre de film et qui par ailleurs nous inonde d'articles anti-bareback ? C'est ces prods et ces magazines qu'il faudrait dénoncer et boycotter...

Cki a dit…

Les films en question sont pas bareback, je vois pas pourquoi les medias devraient les boycotter. Et puis il faut pas se voiler la face. Malgre toute la censure médiatique faite autour de ces films, cela ne les empeche pas d'etre les plus vendus ou telechargés...