Promenade de santé


Mercredi 20 juin 2007

Aujourd'hui, j'ai passé la visite médicale du travail tel un garçonnet en caleçon à l'aube de ses 14 ans, debout devant l'infirmière du collège. C'est la seule fois de l'année où je me retrouve quasi nu devant une femme et j'attends désespérément à chaque fois le début de l''érection salvatrice qui me ferait basculer dans le monde de la majorité hétérosexuelle.
A mon arrivée, une jeunette boudinée dans un jeans bas de gamme, commence à me sortir le grand jeu pour que je soulage ma vessie sur le champs.
Mais cette fois ci, j'avais tout prévu et pour éviter la panne sèche, j'ai dès les premières heures de la matinée, ingurgité un litre entier de Contrex pour satisfaire les futurs désirs urinaires du petit boudin.
Ensuite vint le questionnaire de situation, sorte de coup de projecteur blafard sur la vie privée du salarié patient, qui marginalise à haute et intelligible voix le célibataire sans enfant patenté que je reste désespérément.
Ensuite tout s'enchaîne très vite, j'ai à peine le temps d'évoquer les turpitudes de ma vie professionnelle post vague bleue que la doctoresse me félicite sur mon rapport poids taille, légitimant agréablement mes heures les plus noires de musculation.Tout cela pour finir par me remettre un petit papier carbone blanc sur lequel figure la mention APTE.
Je n'avais jamais réalisé jusqu'à ce jour, que travailler était une liberté que l'on pouvait vous retirer brutalement sans examen de conscience.

3 commentaires:

MarcelD a dit…

aahhh la visite médicale du travail! Jamais au grand jamais je suis tombé sur un mec !
Alors je fous le bordel :
-1- je me suis pointé à poil une fois l'air étonné "ah bon c'était slip-chaussettes ?"
-2- ras bord le vase à pipi !
-3- elle :"vous avez une excellente vue !" moi :"oui avec mes lentilles !"

Chondre a dit…

En général, les médecines du travail sont tenues par des vieilles peaux.
Pas terrible pour rendre le zizi tout dur, non?

Fils de La République a dit…

En effet lol c 'était une vieille peau...