Les Français d'abord


Dimanche 25 mars 2007


Fils de la République : « Avant je donnais à Médecins du monde »
Nicolas : « ah non tu sais, je vais paraitre vieux jeu, mais y'a tellement de choses à faire en France avant. ».


Au fil des jours et des conversations, je ne cesse de découvrir des cadavres dans les placards de msn.
La soirée du Sidaction est prétexte aux sujets humanitaires et là, entre un wiz d’impatience et un émoticône d’embarras, je découvre avec stupeur que mon interlocuteur préfère aider ce qui se passe en France.
La France avant tout, les sdf contre les Mozambicains, les restos des cœurs contre les affamés du Darfour.
Je ne peux pas vraiment le blâmer. Il faut peut être avoir vu des enfants du village aller lécher votre pot de yaourt dans la poubelle pour être heurté par de tels propos et finir par passer l’éponge en pensant que ce n’était que de la gourmandise.

1 commentaire:

neimad a dit…

j'ai eu le même genre de débat avec un ex, j'étais sur le cul, avec des "on ne peut pas hiérarchiser les souffrances blablabla"...